Carennac

"En quelque climat que j'erre

Plus qu'en tout autre lieu

Cet heureux coin de la terre

Me plaît et rit à mes yeux"

 

Si Fénelon ne l'avait vanté, Carennac serait sans doute resté anonyme dans le chapelet des petites cités de charme qui bordent le cours de la Dordogne.

   

Les pèlerins allant à Saint Jacques de Compostelle ont laissé leurs traces sur les pierres des chemins ombragés menant à la cité. Les murets qui les bordent conservent précieusement la flore centenaire qui les a vu passer.

     

Carennac en sus de son abbaye, de son château et de son église romane recèle au fil de ses ruelles, un ensemble imbriqué de maisons de pierre calcaire, aux toits caractéristiques du Quercy couverts de petites tuiles brunes et moussues.

   

 

  

 

    

Depuis quelques jours les cuisines de la Baronnie Blandin s'activent et le Vendredi 18 Mai de l'an 2007, une troupe de saltimbanques venant de Burdigala s'y invite.

    

  

L'auberge de Gintrac, les accueille pour un souper chaleureux. Les habitants de Carennac offrent le gîte.

   

A  quelque pas, et pourtant dans un mode que l'on dirait lointain tant le contraste est saisissant, le Causse de Gramat les espère pour leur faire découvrir son monde souterrain.

  

Sous la pluie ou sous le soleil ardent, chaque maison leur dévoile ses trésors, leur raconte l'histoire de ces hommes venus d'ici ou d'ailleurs qui ont su les aimer si fort pour les faire renaître.

     

    

Le troubadour Jean Claude leur narre de truculentes légendes sur les moeurs du village.

   

 

La cité leur ouvre ses jardins pour de copieux encas.

 

Seigneurs et Gentes Dames de Carennac sont conviés au concert donné en l'église romane.

     
 

Puis chacun à son gré reprend son attelage qui par Turenne, qui par Collonges la Rouge ou Rocamadour; tous les détours sont bienvenus pour repousser le temps du retour.

     

 

 Merci aux citoyens Dany et Daniel qui ont allumé la flamme.

Merci aux habitants de Carennac, pour nous avoir si chaleureusement accueillis, pour avoir partager avec nous le plaisir de chanter dans ce site privilégié.

Merci aux "Amis de Carennac".

Merci à Jean Claude Ayrolles et à Mme Anne Marie Pécheur.

Merci à Mme la Maire.

haut de page