Markina-Xemein

Markina-Xemein est une jolie petite ville de Biscaye à 50 kilomètres de Bilbao.

Nous avons été accueillis les 23 et 24 Mars 2002 à Markina par les choristes du choeur basque Xemein Abesbatza.

 Fondé en 1976, et dirigé aujourd'hui par Yolanda Loira, le choeur dispose d'un large répertoire allant des chants populaires et folkloriques basques à la musique sacrée. Il est membre, depuis sa fondation, de la Fédération Biscaïenne de chœurs et de la Confédération des chœurs du Pays Basque.

Dynamique et enthousiaste, ce chœur exprime au-delà de ses montagnes la joie de vivre des habitants de ce beau Pays de Biscaye.

Ils étaient venus nous rendre visite le 30 Avril 2001 pour un concert en commun en l'église Saint Martin de Pessac.

Récit du déplacement.

Partis le Samedi matin de Pessac, après arrêt à Saint Jean de Luz pour le pique-nique de midi, nous avons été rejoints dans le bus par Roberto (notre correspondant de la chorale de Markina) qui nous a servi de guide touristique dans un français qu'il maîtrise admirablement bien, jusqu'à notre arrivée à Markina.

Dès la descente du bus, nous avons déambulé dans les vieilles rues de Markina pour admirer quelques monuments :

 

         Palacio Patrokua

                       

Torre Antxia                                    Iglesia y convento del Carmen

Puis nous avons été reçus à la Mairie pour un amical discours de bienvenue, un échange de cadeaux et un copieux en-cas qui nous permit d'affronter la concentration du concert l'estomac plein.

Concert qui eut lieu dans cette église, qui derrière une façade austère cache un ancien monastère avec cloître intérieur.

      

Après le concert, un repas délicieux avec tous les choristes nous permis d'échanger discussions et chants.

 

La nuit passée dans une auberge très confortable située près du Monastère de Zenarruza permit à certains de prendre un peu de repos et d'assister pour les lève-tôt à la naissance d'une magnifique journée ensoleillée dans un site très bucolique.

                              

Le cloître du monastère présentant une acoustique de tout premier ordre, nous prîmes grand plaisir à y chanter l'Agnus Dei de Campra.

  

Le retour en bus après un arrêt  dans les vieilles rues de San-Sebastian nous ramena dans les délais, à Pessac,

 Tous prêts à renouveler l'expérience.

haut de page